Tony Massarelli
Rétrospective de sa carrière

Tony Massarelli




C’est le 28 mai 1943 dans la ville de Bonefro en Italie qu'Antonio Massarelli voit le jour. Très jeune il est passionné par la musique, il suivra des cours de chant et de guitare. À l’âge de 17 ans en février 1961, son père prend la décision de tout quitter ne pouvant travailler de son métier de meunier, il débarque alors au Québec avec sa famille et retrouve par le fait même deux de ses enfants qui y habitent déjà.

Antonio participera durant la même année à l'émission « Ma première chance » à CFTM et il gagnera le deuxième prix. Antonio disparaîtra pour faire place à Tony Massarelli et il fera un premier 45 tours sur étiquette Apex, mais on peut dire que c'est en 1962 lors de sa rencontre avec le producteur Tony Caticchio qu'il enregistre la chanson qui lui vaudra la consécration de vedette québécoise. « Aimer et mentir », un succès foudroyant qui se retrouvera sur les lèvres de toutes les jeunes filles.






Durant la même année, la maison de disques Trans-Canada le sollicite et il se retrouve du même coup avec des noms aussi prestigieux que Pière Senécal, Robert Demontigny et Fernand Gignac. « Bambina Bambina », son premier disque sur cette étiquette se hissa très vite au sommet des palmarès en 1963. Il animera par la suite sa propre émission de télévision et s'impliquera en tant qu'auteur compositeurs sur plusieurs de ses nombreux succès. Il vendra tout au long de sa carrière plus d'un million de 45 tours ce qui est énorme au Québec.

Tony Massarelli a une autre passion celles des autos sports, il dira avec fierté qu'il a été le premier à posséder une Ferrari à Montréal et il sera même le premier à conduire une Maserati, ce qui attire toute une curiosité dans la petite Italie. Pour revenir à sa carrière de chanteur en 1967 il chante au festival des roses à Rome et il est approché par CBS France aujourd'hui SONY, mais Tony père de deux enfants et séparé depuis quelque temps décide de décliner l'offre, afin de sauver sa vie familiale il décide de tout laisser tomber.






À partir de 1973, Tony touche à plusieurs métiers, il a ouvert une compagnie alimentaire, il a eu un magasin de tuile et céramique pour enfin devenir vers les années 80 propriétaires d'une pizzéria sur la rue Papineau à Montréal et à la demande de son public Tony finira par accepter de chanter certains soirs. Il s'apercevra que sa passion de chanter sommeillait en lui. Il est fasciné par la restauration et décide de s'acheter un restaurant à Laval qu'il appellera « Da Tony Massarelli ».

En 2003 il a besoin d'un autre défi, il quitte Laval pour la petite Italie son restaurant le Quelli della note, ce coin lui rappelle de beaux souvenirs et il y restera quelques années. Au grand bonheur des lavalloises Tony fait un retour à son restaurant de Laval mais ce sera de courte durée cette fois car il apprendra qu'il a un cancer et il décide de tout vendre afin de se reposer pour mieux affronter cette maladie.

Deux ans après la vente de son restaurant de Laval, c'est en passant à Terrebonne qu'il a un coup de coeur pour l'emplacement de son nouveau restaurant. S'assurant de trouver les meilleurs chefs car selon lui « si tu n'as pas les bons ingrédients ton succès sera de courte durée », il a aussi choisi minutieusement tout son personnel.







Tony vient de sortir un nouvel album sur Disques Mérite « Juke-Box Nostalgie ». Vous ne vous lasserez pas d'entendre des titres comme « J'aime », « Pandora » et « Nostalgie » dont Tony a écrit les paroles et la musique. Vous aurez la chance aussi de pouvoir écouter son grand succès « Aimer et mentir » dans sa version originale mais aussi dans une toute nouvelle version et que dire de la chanson « Dansons ensemble » qui a un petit côté rythmé et sa belle interprétation de « En exil ou ailleurs » figurant au Hit Parade de Rétro Jeunesse 60.

Cependant Tony Massarelli ne veut plus remonter sur scène car il préfère être présent à son restaurant pour faire plaisir à sa clientèle qui se déplace dans l'espoir de le voir chanter tout en dégustant un excellent repas. Aucun de ses deux garçons ne sont attiré par la musique ou la restauration, ils ont plutôt suivi les traces de sa passion pour les autos, voilà pourquoi on les retrouve chez des concessionnaires automobiles.






Rétro Jeunesse 60 (Québec)
Conception et réalisation : Michel Charbonneau
Production Karo Web Communications


Les années 60   Discographie CD